reçus aprés dons

 

 

Donneurs, ce que vous devez savoir...

 

Une fois inscrit, une probabilité sur 300 000 d'être prélevé.

Pour que la moelle osseuse du donneur soit compatible avec le receveur, il faut que les deux personnes soient génétiquement très proches. Les groupes sanguins n'ont rien à voir dans cette compatibilité. Avant d'effectuer un prélèvement de moelle, les médecins procèdent à une analyse des «antigènes d'histocompatibilité humaine», ou HLA, grâce à une simple prise de sang.

C'est cette carte génétique qui sera inscrite dans les registre des donneurs. Les plus compatibles sont les frères et les soeurs. Mais dans 75% des cas, il faut chercher un volontaire en dehors de la famille. Il y a une chance sur 300 000 à 1 million de trouver un donneur et un receveur compatibles, ce qui est très peu. D'où l'intérêt d'avoir un registre fourni de volontaires.

Le prélèvement de la moelle du donneur ne se fera que le jour où l'on aura trouvé un malade qui correspond. Le prélèvement de moelle peut se faire dans le mois, des années plus tard ou même jamais.

A noter: seules les personnes âgées de 18 à 50 ans peuvent donner leur moelle.

 

Une ponction dans l'os et deux jours d'hospitalisation.

Pour extraire une partie de la moelle osseuse, il faut faire une ponction dans l'os, et plus spécialement celui du bassin. Une anesthésie générale et deux jours d'hospitalisation sont donc nécessaires. L'opération n'entraîne aucune douleur. Au réveil, il peut s'ensuivre une légère gène à cause de la piqûre mais rien de grave. C'est sûr, il faut une réelle motivation. Mais on ne vous enlève aucun organe et ce n'est pas dangereux. En revanche, cela peut sauver des vies.

 

Seul risque : celui de l'anesthésie.

Comme dans toute opération. En revanche, la moelle est un tissu vivant qui se reconstitue très rapidement. A noter tous les frais (transport, hébergement, indemnisation de la perte de rémunération, etc.) sont pris en charge par l'hôpital greffeur. En revanche le risque est beaucoup plus important pour le greffé : une fois le prélèvement effectué, les médecins détruisent par chimiothérapie la moelle infectée du malade et lui injectent par intraveineuse la moelle saine du donneur. Lors de cette opération qui doit être rapide, le malade est en effet très vulnérable. Mais cela vaut le coup: cette opération enregistre 60% de taux de réussite.

 

Vous pouvez vous rétracter à la dernière minute.

Evidemment, ce n'est pas recommandé. A l'autre bout de la chaîne, il y a des malades qui espèrent et mieux vaut être sûr de soi avant de s'inscrire sur le registre de l'Agence de biomédecine. Afin qu'il n'y ait pas de rétractations, plusieurs rendez-vous d'information avec les médecin ont lieu. De même, juste avant le prélèvement, vous serez convoqué au tribunal de grande instance afin d'exprimer votre consentement éclairé.

 

Le don est gratuit et anonyme.

Comme pour toutes les autres greffes, vous ne saurez pas à qui profite votre moelle et de même pour le receveur ne connaîtra pas l'identité du donneur. Ce qui est sûr, c'est que vous serez inscrit sur la liste que les médecins consultent en permanence.

 

Contacts:

Agence de biomédecine

Tel : 0.800.20.22.24

www.dondemoelleosseuse.fr

 

Association France Greffe de Moelle

Tel : 01.55.93.65.34